Les avantages du téléenseignement

Lors des confinements de 2020, les élèves, les enseignants et les enseignantes se sont retrouvés dans l’obligation de travailler à distance et cela a souvent été perçu comme une contrainte et une dégradation des conditions de travail. Il est est ressorti, dans la communauté enseignante, une sorte de consensus souvent clairement défavorable à ce mode d’enseignement. Mais les circonstances ne se prêtaient pas à une évaluation impartiale. Les enseignants et enseignantes ont dût s’adapter dans l’urgence à une situation complètement nouvelle et beaucoup n’ont pas pu faire mieux que reproduire à distance les pratiques d’enseignement en présence.

Continuer la lecture

Une mise à jour Mac OS aventureuse

Je possède un iMAC assez récent (2019) qui tournait sous Mac OS Catalina. Le système et les applications étaient installés sur le disque dur interne. J’ai fait plusieurs manipulations qui m’ont conduit à une situation assez critique dont j’ai réussi à me sortir de justesse. Le témoignage de cette expérience pourra peut être être utile à d’autres utilisateurs d’ordinateurs Apple.

Continuer la lecture

Présentiel, distanciel, hybride, beaucoup de postures possibles

Dans mon UFR, au premier semestre de l’année universitaire 2020-2021, toute forme d’enseignement à distance à d’abord été interdite par la gouvernance locale, puis une posture d’enseignement comodal simultané en demi effectif a été imposée par la gouvernance de l’université et /ou nos autorités de tutelle, et finalement nous avons basculé presque tous les enseignements en distanciel par décision gouvernementale. Nous avons donc pratiqué successivement trois modes d’enseignement différents en quelques semaines et pu constater certains défauts et avantages de chacun d’eux. Mais le nivellement imposé lors des deux premiers épisodes nous a empêché de mettre en place des pédagogies plus souples et peut être plus efficaces.

Continuer la lecture

Enseigner et apprendre : les fondamentaux

Occasionnellement, j’essaie de faire le point sur le sens et la pertinence de mes pratiques d’enseignement. Voici un résumé de ce que je considère comme essentiel à cet égard en juillet 2020.

Les idéaux

Il faut faire la distinction entre ce qu’on considère comme idéal en matière pédagogique et ce qui est effectivement réalisable au regard des contraintes qui nous sont imposées dans notre activité quotidienne de l’enseignement. Ici, je développe les principes qui, de mon point de vue, devraient être idéalement appliqués. Même s’ils ne sont pas applicables pour des raisons administratives, matérielles, sanitaires ou autres, ils permettent de définir un cap, une direction dans laquelle essayer de faire évoluer les pratiques pédagogiques.

Continuer la lecture

Pédagogie universitaire hybride post-confinement

Je n’irai pas par 4 chemins. L’université offre un très grands nombre de parcours avec de nombreuses passerelles et bifurcations. Mais dans un même parcours, chaque unité d’enseignement est un tuyau dans lequel, hors travail personnel, tous les étudiant~ font les mêmes activités, au même rythme, avec les mêmes objectifs. Ces activités sont de trois types : cours magistraux (CM), travaux dirigés (TD) et travaux pratiques (TP).

Continuer la lecture

Comment interpréter une note ?

Je viens de visionner une vidéo extrêmement intéressante dans laquelle une enseignante de physique en lycée, Marie-Camille Coudert présente une approche atypique à la fois de la signification des notes de ses élèves et de la manière de produire ces notes. De nombreux points m’interpellent dans cette vidéo, et comme je réfléchis à ce sujet depuis des années, j’ai pris le temps de comparer l’approche de Marie-Camille avec l’état actuel de mes réflexions. Il faut garder à l’esprit que j’enseigne de Bac+2 à Bac+5, donc que mes objectifs pédagogiques sont sensiblement différents.

Continuer la lecture

L’enseignement par badges : retour d’expérience

L’enseignement traditionnel, simultané, consiste à donner les mêmes explications, proposer les mêmes activités, les mêmes évaluations en même temps à une cohorte de plusieurs dizaines d’étudiants qui n’ont pas tous les mêmes acquis et ne progressent pas tous à la même vitesse. Ce principe, appliqué de la maternelle à l’université, ne peut être qualifié de mauvais, mais il ne permet pas à chaque apprenant de progresser à son propre rythme au mieux de ses possibilités. Pour atteindre cet objectif, il faut changer de paradigme. C’est ce que j’ai fait au premier semestre 2020 avec une quarantaine d’étudiants de deuxième année de master informatique à l’UFR sciences et techniques de l’université de Bourgogne.

Le détail de l’expérimentation et de ses résultats est disponible en ligne ici. Je donne juste quelques extraits qui soulignent les points clés.

Continuer la lecture

Optimisez vos apprentissages en situation de confinement

J’écris ce billet lors du grand confinement du 2020, alors que depuis plusieurs semaines tous les étudiants de France et d’une grande partie du monde sont confinés et suivent leurs enseignements à distance. Les conseils que je donne ici sont suffisamment généraux pour être applicables à toute situation d’apprentissage, mais me semblent particulièrement utiles en cette période particulière, notamment en raison du délai entre la fin des cours et les dates d’examens.

Continuer la lecture

Enseignement à distance : premiers essais

La situation inédite oblige tous les enseignants de France et de bien d’autres pays à travailler à distance. Mais comment faire ? Quels outils utiliser ?

Ce matin, j’ai animé deux séances de TD, respectivement en L2 et L3. J’avais sélectionné deux applications pour ce premier test :

  • Discord, un système de discussion très utilisé par les étudiants, notamment par les amateurs de jeux en ligne. Très ergonomique, il permet de modifier ou supprimer des messages, de joindre facilement des images, des documents, et permet même la communication orale.
  • Google Meet, une application de visio-conférence qui permet notamment de diffuser l’écran d’une tablette.

Le mode opératoire était le suivant :

  • Le sujet est disponible en ligne, à l’avance.
  • Je présente les exercices, donne des explications, puis des solutions en utilisant mon iPad Pro et son stylet. L’écran de mon iPad et ma voix sont transmis aux étudiant via Meet. Sur le iPad, j’utilise l’application Notability.
  • Les étudiants font des remarques, me signales mes erreurs, proposent des solution via Discord.

Comme les microphones des étudiants (hors éventuelles questions orales) sont coupés afin d’éviter de détériorer les son, je donne mes explications seul devant un écran. C’est un peu déstabilisant mais j’ai commencé à m’y habituer et les étudiants ont apprécié ce mode de communication (compte tenu des circonstances). Beaucoup d’entre-eux m’ont remercié.