L’enseignement par badges : retour d’expérience

L’enseignement traditionnel, simultané, consiste à donner les mêmes explications, proposer les mêmes activités, les mêmes évaluations en même temps à une cohorte de plusieurs dizaines d’étudiants qui n’ont pas tous les mêmes acquis et ne progressent pas tous à la même vitesse. Ce principe, appliqué de la maternelle à l’université, ne peut être qualifié de mauvais, mais il ne permet pas à chaque apprenant de progresser à son propre rythme au mieux de ses possibilités. Pour atteindre cet objectif, il faut changer de paradigme. C’est ce que j’ai fait au premier semestre 2020 avec une quarantaine d’étudiants de deuxième année de master informatique à l’UFR sciences et techniques de l’université de Bourgogne.

Le détail de l’expérimentation et de ses résultats est disponible en ligne ici. Je donne juste quelques extraits qui soulignent les points clés.

Quelques mots sur la méthode

L’idée forte est que chaque étudiant peut choisir son parcours – les badges qu’ils va tenter de valider – en fonction de ses capacités, de sa vitesse de progression, de ses motivations pour le champ disciplinaire couvert, et surtout du temps qu’il est prêt à investir dans l’UE concernée.

La préparation de badges, basée sur des documents fournis sur papier et en ligne. A chaque badge était associée une capsule pédagogique comportant un support écrit et des exercices d’entraînement des compétences concernées. Chaque étudiant était invité à travailler avec ces documents sur le badge qui constituait son prochain objectif. À partir de la deuxième séance, tous les étudiants n’avaient plus le même objectif.

Nous sommes dans un esprit d’évaluation formative qui incite l’étudiant à consolider les compétences partiellement acquises sans craindre d’être pénalisé.

Constat et résultats

Sur la base d’une évaluation sommative (en fin de semestre) couvrant l’ensemble des compétences constituant l’objectif pédagogique de l’UE, j’ai constaté une amélioration spectaculaire du niveau de compétence des étudiants par rapport aux années précédentes. (Augmentation de 4 points de la note médiane sur 20)

Les étudiants ont adhéré au-delà de mes espérances à l’approche pédagogique proposée. Alors qu’ils avaient par ailleurs une charge de travail assez énorme, ils ont fait preuve d’un niveau d’engagement tel que je n’en avais jamais vu en 26 ans de carrière. Leur travail a payé et j’ai observé une montée en compétence régulière, parfaitement mesurable grâce aux tests écrits de validation des badges. Ces tests étaient tout sauf complaisants. Ils évaluaient les compétences ciblées par les différents badges, et seulement ces compétences.Les résultats, donnés aux étudiants dans un délai d’une semaine après chaque test, étaient des indicateurs fiables et lisibles des compétences acquises. Je pense que c’est cela qui a vraiment motivé les étudiants.

Ressenti des étudiants

Tout comme l’enseignant, les étudiants ont un ressenti très positif de l’efficacité pédagogique de la méthode utilisée.